Gérard Tremblay

Tout comme Georges-Fernand Poirier, qui vient d'une famille de douze enfants, abbé Gérard Tremblay, originaire de St-Hilarion, dans Charlevoix, venait lui aussi d'une famille nombreuse : il était le quatrième d'une famille de dix-neuf enfants !

Gérard Tremblay (1999)

Dans sa jeunesse, l'abbé Gérard ramassait des bleuets pour payer ses études. Il fut curé et vicaire dans plusieurs paroisses de Charlevoix et de Québec et enseigna également à l'université à Montréal. Il publia deux bouquins, Mon vécu dans l'éclairage de l'évangile et Glanure d'amitié en floraison, puis en rédigea un troisième, qui n'a toujours pas été publié à ce jour.

Gérard et Georges-Fernand se connurent en 1992 et devinrent rapidement de grands amis.

Le premier Réveillon

L'idée du premier réveillon vint en 1997 de Georges-Fernand Poirier qui, après une messe, suggéra à Pierre-André Fournier, alors curé de la paroisse Saint-Pascal-de-Maizerets (il sera nommé archevêque de Rimouski en 2008, jusqu'à son décès en 2015), d'organiser avec l'abbé Gérard Tremblay un réveillon de Noël pour les personnes seules et à faible revenu du Grand Limoilou.

Georges-Fernand Poirier (1985)

La semaine suivante, Georges-Fernand rencontra à nouveau M. Fournier après la messe pour l'organisation du réveillon. Celui-ci lui lança alors les clés de l'église et lui dit :

« Occupe-toi de ça, j'ai deux paroisses à m'occuper et je n'ai pas le temps ! ».

Georges-Fernand entreprit ainsi avec l'abbé Tremblay l'organisation du premier Réveillon de Noël du Grand Limoilou au sous-sol de l'église Saint-Pascal-de-Maizerets. Près d'une centaine de personnes y furent reçues. Ils répétèrent l'expérience les années suivantes.

L'abbé Gérard Tremblay est décédé du cancer en mai 2000. Georges-Fernand Poirier lui avait promis de continuer l'œuvre en sa mémoire.

Au fil des ans, l'événement se poursuivit donc avec locations de salles, promotions radio, traiteurs, orchestres, discos et tirages de cadeaux... jusqu'en 2004, alors que Georges fit un arrêt cardiaque de 5 minutes 42 secondes – ce qui cependant ne suffit pas à l'arrêter !

Un réveillon à la radio

C'est ensuite que débutèrent des collaborations avec les stations de radio de Québec, ce qui permit de rejoindre un plus grand nombre de personnes.

En 2005, le Réveillon fut organisé dans les studios CIMI FM 103,7 et diffusé en simultané sur Canal Vox. En 2006, il était diffusé en simultané sur CKRL 89,1 et Canal Vox.

Georges et Bigue Nique dans les studios de CHYZ (2016)

À partir de 2008, avec l'aide de José-Nicolas Binette (alias Bigue Nique), fidèle collaborateur du Réveillon depuis 2003, le Réveillon est diffusé sur Radio Fiat+/-Lux, une station de radio Internet qu'ils viennent de mettre sur pied ensemble, suite à la fermeture de CIMI FM.

Le Réveillon de Noël de l'abbé Gérard Tremblay est également diffusé en simultané sur les ondes d'autres radios communautaires locales, comme la radio étudiante de l'Université Laval, CHYZ 94,3 FM (de 2014 à 2017), et CJMD 96,9 à Lévis (en 2019).

Perpétuer l'œuvre

Au fil de toutes ces années, des milliers de personnes seules ou défavorisées et d'auditeurs ont passé un beau Noël grâce au Réveillon de Noël de l'abbé Gérard Tremblay, qui perpétue à chaque an la création de « l'étincelle de joie au cœur de chacun », dans l'inspiration de l'abbé Gérard Tremblay.